Dégustation Bières Non classé

Des bières de soif qui ont du goût


Des bières légères

Du blé, de l’acidité, des fruits, des houblons : le temps est venu de balayer les idées reçues sur les bières légères en alcool!

La tendance est là : les bières légères en alcool donnent le ton cet été. Elles se parent de toutes les couleurs, du jaune paille laiteux au rose fuchsia flamboyant. Les brasseurs ont retrouvé le goût de faire des bières faciles à boire, légères. Certains jouent sur le registre de l’acidité, plus ou moins marquée, d’autres jouent la carte des fruits de saison, récoltés à maturité, d’autres encore renouent avec les lagers houblonnées. Tous revisitent des styles traditionnels, avec des profils aromatiques variés, pour aboutir à des bières sèches, dotées d’un pouvoir désaltérant. Voici notre petite sélection.

DES SESSIONS…
L’utilisation du terme « Session » est de plus en plus fréquente chez les nouveaux brasseurs. Ce mot anglais est relié à l’époque de la première guerre mondiale en Angleterre, et évoque la baisse des taux d’alcool et des ouvertures de bars sur des périodes de la journée. Le terme est ancré dans la culture
anglaise, où les bières légères permettent d’en boire tout au long de la journée. Une session est donc à l’origine une bière faible en alcool. Le terme a été remis au goût du jour par les brasseurs américains et repris par l’ensemble des brasseurs, associé à un style de bière décliné en version moins alcoolisée, généralement entre 2.5 et 4 % alcool comme les Session IPA, Session Pale Ale, Session Stout ou Session Porter.

La notion de « Session » est proche de notre appellation « Bière de Table », dans sa dimension peu alcoolisée. Voici la Poids Plume de la Brasserie BapBap, et la Session IPA de la Brasserie Skumenn, Bisou Caillou. La première est une Bière de Table de fermentation haute (3%), à dominante houblonnée, légère, sèche et fruitée, qui a d’ailleurs reçu la médaille d’argent au France Bière Challenge dans la catégorie Bière légère, De Table, Session. La deuxième est une bière de 3.5% élaborée au malt bio breton avec des houblons Simcoe et Ekuanot qui apportent des arômes fruits exotiques, ananas et mangue, une merveille de légèreté, de fruité, de douceur, avec une finale sèche et amère.

DES WEIZEN…

Les bières de blé, élaborées avec des malts d’orge, de blé et souvent d’avoine, sont multiples. Appelées bières blanches dans nos contrées francophones suite à la proximité trompeuse entre les mots allemands « Weizen– blé « et « weiss –blanc », elles ont le vent en poupe. Notamment dans leur version allemande traditionnelle, la Hefeweizen. Ce style travaillé par les brasseurs du monde entier, dans le sillage des brasseurs allemands, reste encore méconnu des non-initiés. Avec un pourcentage minimum de 50 % de blé malté, son profil fermentaire et ses esters fruités-épicés font partie de ses caractéristiques, comme sa texture crémeuse, veloutée et sa légère acidité. Benoit Fleuret et Cédric Brottier de la Brasserie de l’Instant en Ile de France en proposent une version intéressante, tout simplement appelée « Hefeweizen » (5%), dans laquelle on retrouve les arômes de banane, de poire et de vanille, avec la petite acidité citronnée qui se combine astucieusement avec les houblons. A associer notamment à un carpaccio de bar, au restaurant Tradi rue du Mail à Paris.

DES LAMBICS…

Au firmament des bières légères, rafraîchissantes et acides figurent les Lambics. Ces bières élaborées avec une proportion de blé non malté et de fermentation spontanée constituent systématiquement une surprise de taille pour tout néophyte les découvrant pour la première fois ! Leurs profils de saveurs
et aromatiques sont si complexes, en raison des multiples types de levures et de bactéries à leur origine, les assemblages et vieillissements en barriques sont infinis… Un univers à part entière qui fera l’objet d’un dossier spécifique, avec les bières de raisin et les bières nature.

Extrait du n02 de Bieres & Mets – nov2018

Elisabeth Pierre, originaire de Franche-Comté, accompagne l’évolution de la filière brassicole depuis plus de 20 ans, et développe la culture bière en France par les formations, les animations et l’écriture. Auteure, Juge internationale, formatrice professionnelle, journaliste, elle est à l’origine avec Paul Walsh du magazine Bières & Mets, dont elle est rédactrice en chef.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :