DEGUSTATION Dégustation Bières Non classé

Ninkasi Sans Souci, Lyon

Au comptoir d’un bar, quelque part entre l’arrivée et le départ, le staff et la salle, c’est le spot stratégique pour capter l’ambiance d’un lieu. Billet d’ambiance d’une bière au comptoir…

Vendredi en fin de journée, l’envie d’une bière relève souvent plus de l’échappatoire que du besoin physiologique. Surtout que l’on n’ignore pas ce qui nous attend : des bars bruyants bondés de vingt-trentenaires tout comme nous qui vont parlotter boulot, ciné et actualités. Mais le réconfort c’est aussi une forme de routine et l’envie de poser son coude au comptoir est plus forte.

Au bar, il faut insister un peu pour être au comptoir mais l’accueil y est agréable. La carte présente toute la gamme de la brasserie mais la paresse mène souvent vers la facilité avec deux critères enfantins : en pression et du moment. La présence de galopins pour toutes les bières en pression est très très bienvenue. La Homemade Blackberry (sour ale fruitée, dit le sous-bock) remplit le contrat et même un peu plus. Elle présente un nez délicat de fruits et baies fraîches, malgré l’intervention olfactive de la friture venant des cuisines. Sa couleur est trompée par les lumières du bar mais on peut deviner un or léger aux reflets orangés. Pour les palais sensibles à l’acidité et au sucre, elle est gentille avec les gencives et ne laisse en bouche que la douceur acidulée d’un bonbon anglais, tout en tirant un gentil 3,5%. Brassée avec du pilsen et du blé, elle apporte tout juste ce qu’il faut de sécheresse et de sucre pour appeler la gorgée suivante. Avec son goût de reviens-y le galopin a servi de teaser efficace. Exactement la bière de soif qui répond à l’appel impérieux de l’apéritif.

L’équipe est réduite donc le service a été longuet, le sourire et la gentillesse de deux serveurs ont compensé la sécheresse d’un troisième. La cohésion de l’équipe n’est pas visible, ce qui donne un service sympathique mais un tantinet désincarné, ce dont on ne peut leur reprocher tant ils courent pour honorer les commandes. L’heure avance, le bar se remplit, Il est temps de mettre les voiles, de laisser place à la musique et au relâchement général de fin de semaine.

Pepperine c'est la signature des faits culinaires de Juliette, parisienne-mais-pas-que. Avec mon couteau et mon décapsuleur, j'aime raconter des histoires qui se mangent, qui se boivent, qui se partagent. Des histoires de produits artisanaux, mais surtout des gens qui les font vivre, souvent dans l'ombre, mais toujours avec passion. Pepperine propose des événements food à Paris, des dégustations de bières et des ateliers de cuisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :